Ligue 1 : LOSC sacré champion de France

 

Les lillois sont devenus champions de France 2021 à grâce a leur succès à Angers (1-2). C’est leur premier sacre depuis dix ans, au terme d’une saison totalement dingue.

Cette saison, qui a était compliqué sous des masques et dans des stades vides, a eu un formidable scénario et d’un magnifique champion. Lille est l’inattendu roi d’une saison pas comme les autres.

 

 

La récompense du travail

Vainqueur à Angers 2-1 lors de la dernière journée, les Lillois champions pour la quatrième fois de leur histoire, le premier depuis dix ans. Mettant fin à trois années  consécutive de règne du Paris Saint-Germain.

Une saison de folie qui vient de s’achever, perturbée par la pandémie de Covid-19 et qui s’est déroulée à huis clos, a accouché d’un dénouement sans rebondissement pour le duo de têtes.

L’exploit du LOSC reste considérable. Le nom du trophée qui lui sera remis ce lundi après-midi. Il y aura un peu de monde, des masques, du gel mais la joie collective l’emportera parce que Lille mérite totalement sa fête et les honneurs.

Lille, qui a passé la moitié de la saison à la première place, a vu sa régularité récompensée, devant des Parisiens dont les huit défaites constituent un record de l’ère qatarienne démarrée il y a dix ans.

Le passage de relai entre les deux équipes s’est effectué le 3 avril, quand les Nordistes ont gagné au Parc des princes (1-0).

L’attaquant canadien a frappé à nouveau dans un match crucial, cette fois au stade Raymond-Kopa, après un service en profondeur de Renato Sanches.

Cette ouverture du score rapide a libéré la formation de Christophe Galtier, qui avait regretté la « crispation » de ses joueurs le week-end dernier, contre Saint-Etienne (0-0).

 

Un titre que Paris monopolisait depuis 2018

Il finit avec seulement trois défaites en 38 journées, c’est un tour de force. Cette équipe était injouable, pas la plus spectaculaire de la saison, pas la plus bling-bling, mais il s’agit là de la récompense du travail, d’un esprit d’équipe, d’un recrutement ingénieux, de révélations charismatiques (dont le buteur phare Burak Yilmaz) et d’un entraîneur.

Partout où il passe, Galtier réussit sa mission, après avoir réveillé pendant des années les Verts de Saint-Etienne, moribonds depuis son départ. Quatre ans après son retour à Lille, un club où il a évolué en tant que joueur, il décroche une immense timbale, malgré les difficultés et les changements.

 

Nantes barragiste

L’entraîneur français, proche du départ, et l’attaquant star Memphis Depay ratent leur sortie: Lyon retrouvera bien l’Europe, mais par la « petite » porte, la Ligue Europa.

Monaco, qui a pris un point à Lens (0-0), termine donc sur le podium, à une troisième place qui lui garantit au moins le 3e tour de qualification de la C1, en attendant mieux. Les coéquipiers de Wissam Ben Yedder verront directement les poules si Manchester United remporte la Ligue Europa mercredi contre Villarreal.

Marseille, auteur du nul à Metz (1-1), est qualifié pour la Ligue Europa, et Rennes, sixième après sa victoire contre Nîmes (2-0), va disputer les barrages de la nouvelle Ligue Europa Conférence. Voilà le tableau d’honneur de cette saison pas comme les autres. Mais il manque une dernière ligne, tout en bas. Contrairement à Dijon et Nîmes, relégués, Nantes (18e) garde une chance de se maintenir, mais il faudra passer par un barrage contre le 3e de la Ligue 2, Toulouse.

Les Canaris, qui restaient sur quatre succès consécutifs, ont chuté contre Montpellier (2-1), alors qu’un succès aurait assuré leur place dans l’élite à la rentrée.

 

Christophe Galtier quittera Lille

Tout juste couronné champion de France avec les Lillois, Galtier a annoncé son départ. Il rejoindra Lyon, Nice ou Naples.

Il a annoncé qu’il allait quitter Lille, dans une interview au quotidien L’Équipe mardi.

«J’ai tout simplement l’intime conviction que j’ai fait mon temps ici», confirmant avoir été sollicité par Lyon, Nice et Naples pour son avenir.

Il était aux commandes de Lille depuis décembre 2017, indiquant de ne pas vouloir «tomber dans une routine», il aurait fait le même choix même sans la nouvelle donne financière de Lille.

Sa décision est prise , les lillois ne peuvent que le remercier pour tout ce qu’il a pu apporté au club depuis 4 ans.

 

Les rues de Lille en fête malgré le couvre-feu

Les supporteurs et les habitants ont bravé le couvre-feu en vigueur pour célébrer le titre des Dogues.

« On est les champions! » Dimanche soir, le Losc décrochant le quatrième titre de champion de France de son histoire. Les supporters ne sont pas faits prier pour fêter cela dignement. Malgré la pluie, malgré l’épidémie, malgré le couvre-feu, ils étaient des milliers dans les rues de Lille à se congratuler jusque tard dans la nuit. Ce lundi, la célébration des champions va continuer, de manière toutefois plus organisée

A peine le coup de sifflet final de la rencontre donné, les supporters du Losc se sont rués dans les rues de Lille en direction de la Grand Place. La mairie et la préfecture s’étaient entendues pour ouvrir l’endroit malgré le couvre-feu avec une jauge de 1.500 personnes. Cette jauge n’aura tenu que quelques minutes. Les policiers déployés pour tenter de contenir le flot de Lillois ont bien tenté de repousser la vague rouge à coups de grenades lacrymogènes. En vain. Les barrières ont finalement rapidement sauté et la place a été envahie à la vitesse de l’éclair. Si aucun chiffre officiel n’a été donné, il est communément admis que cette place peut contenir 8.000 personnes. Et dimanche soir, elle était pleine à ras bord.