Karim Benzema en équipe de France pour l’Euro 2021 ?

A deux semaines de l’annonce de la liste des joueurs retenus pour l’Euro, la présence de Karim Benzema apparaît comme une évidence pour de nombreux analystes.

Alors que Karim Benzema continue d’aligner les performances exceptionnelles avec le Real Madrid que ce soit en Ligue des champions ou en championnat d’Espagne, l’avant-centre de 33 ans ne sera certainement pas à l’Euro.

Il reste écarter de l’équipe de France par le sélectionneur Didier Deschamps depuis l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena en octobre 2015, l’attaquant du Real Madrid Karim Benzema souhaite toujours retrouver les Bleus. Et visiblement, l’ancien Lyonnais était même prêt à discuter.

Karim Benzema peut-il retrouver l’équipe de France ? Tant que le sélectionneur Didier Deschamps se trouve à la tête des Bleus, ceci semble difficile à imaginer pour l’actuel avant-centre du Real Madrid

Quasiment six ans plus tard, l’attaquant de 32 ans s’impose tout simplement comme l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste. Auteur de superbes performances au Réal, Benzema pourrait faire du bien, sur le plan sportif, à la France. Et de son côté, il souhaite toujours revenir. «S’il est prêt à revenir ? Bien sûr. Il est prêt depuis six ans. Ça fait six ans qu’il attend. C’est un joueur qui aime trop le foot», a assuré son ancien agent, Karim Djaziri, pour la radio RMC.

Même si Benzema se montre prêt à revenir, Deschamps va t-il le pardonner ? Bonne question.

Il mérite à 100% d’être à l’Euro », pour Arsène Wenger

Connu pour son calme, Arsène Wenger n’est vraiment pas du genre à entrer dans les polémiques. Et pourtant, l’ancien manager emblématique d’Arsenal n’a pas hésité à évoquer la situation de Karim Benzema en équipe de France. Rappelons que l’attaquant du Real Madrid, impressionnant ces dernières saisons, n’a plus été appelé par le sélectionneur Didier Deschamps depuis octobre 2015. Un choix incompréhensible pour le directeur du développement à la FIFA, évidemment conscient que le problème n’est pas sportif.

Comme l’ancien entraîneur d’Arsenal Arsène Wenger, interrogé par l’agence de presse espagnole EFE :  « Mais cela ne dépend pas de sa qualité de footballeur. C’est dû à un problème dont je n’ai pas connaissance. Il mérite à 100% d’être à l’Euro, croyez-moi. Il pourrait jouer dans n’importe quelle équipe nationale du monde. C’est à cause d’un problème extra-sportif. Il a joué plus de dix ans au Real Madrid en tant que titulaire. Peu de gens peuvent s’en vanter.»

Coupable idéal ?

S’il a payé le marasme des Bleus en 2006, il a aussi fait les frais du délire identitaire qui a transformé la sélection en exutoire de nos pathologies nationales. Dans le procès des origines mené pour non-exemplarité contre les internationaux « issus de l’immigration », Benzema fut un coupable idéal.

Sa défaveur envers les médias, son désir de communiquer avec ses propres codes lui avaient portées défaut. Il lui a été reprocher de ne pas chanter l’hymne national et ressortir indéfiniment des propos tenus à dix-huit ans sur son choix entre les sélections française et algérienne.