Rugby – Présentation du tournoi des VI nations

Une nouvelle formule à 6 nations depuis 2000

Le tournoi des VI nations est une des plus prestigieuses compétitions du rugby. Elle se déroule chaque année en rassemblant les 6 meilleurs nations européennes (France, Angleterre, Pays de Galles, Irlande, Ecosse, Italie) dans une ligue fermée, au sein de laquelle chacun se rencontre dans une série de duels qui s’étend du mois février à mars. Le calendrier alterne d’une édition à l’autre pour décider dans quelles proportions les différents pays se feront hôtes des rencontres. Cette année paire, le privilège de recevoir trois fois pour seulement deux déplacements revient à la France, au Pays de Galle et à l’Irlande.

Depuis la nouvelle formule du tournoi à6 équipes avec l’admission de l’Italie en 2000, le désormais bien nommé tournoi des VI nations a été remporté cinq fois par la France (2002, 2004, 2006, 2007, 2010), première en tête à égalité avec l’Angleterre, cinq trophées également  (2000, 2001, 2003, 2011,2016), puis suivent le Pays de Galles avec quatre (2005, 2008, 2012, 2013) et les Irlandais, vainqueurs à trois reprises (2009, 2014, 2015).

Les stats clés du tournoi des VI Nations

Le si prestigieux Grand Chelem qui consiste pour une équipe à l’emporter face à l’ensemble de ses adversaires a été réalisé à huit reprises sur ses seize dernières années de tournoi à 6, mais pas une seule fois lors des trois dernières éditions. A l’inverse, la plus redoutée Cuillère en bois, attribuée à une équipe ayant perdu tous ces matchs, a sur cette même période été décernée neuf fois dont cinq pour le seul XV de l’Italie.

Par ailleurs, pour la première fois cette année, un système de bonus sera inauguré dans le prestigieux tournoi. Une victoire simple vaudra désormais quatre points et un nul deux points. Plus encore, l’équipe qui marquera au moins quatre essais dans un match se verra attribuer un point supplémentaire, de même que celle qui perdrait par sept points d’écart ou moins, comme dans les compétitions européennes de clubs. Enfin, afin qu’une nation réalisant le Grand Chelem soit certaine de remporter le Tournoi, le comité des VI nations a également opté pour l’octroi à celle-ci d’un bonus de trois points supplémentaires au classement.

Parier sur les VI Nations

Pour miser pertinemment sur la compétition, il est de toute évidence primordial d’observer les cycles dans lesquelles se trouvent les différentes nations parties prenantes. Certaines, dans une phases de reconstruction, vont par exemple accorder un temps de jeu considérable à de jeunes joueurs nouveaux venus dans le but de les aguerrir au plus haut niveau. D’autres vont à l’inverse se présenter dans un état de maturité avancée, parés de hautes ambitions, en se reposant sur des automatismes et des plans de jeu bien établis.

Le facteur de la confiance accumulée ou au contraire altérée au fil des matchs est également à surveiller de très près. Il faut donc veiller à la dynamique des équipes car une nation toujours en lice pour la victoire finale se montrera sensiblement plus motivée pour s’imposer qu’une autre qui n’a plus rien à espérer. L’avènement du système de bonus promet par ailleurs cette année des rencontres très débridées, il ne faudra donc pas hésiter à miser sur les favoris en prévoyant des larges écarts de points !