Parier en direct – Le Live Surebet

Le Pari en direct est une catégorie à part au sein du monde des paris sportifs. S’il peut être un bon moyen d’accumuler rapidement les gains, il faut pour cela en connaître et maîtriser les codes, qui diffèrent sensiblement des paris classiques. Ici, il n’y a guère le temps pour les analyses comparatives, les études statistiques poussées (bien que celles effectuées en amont peuvent bien sûr aider), place au flair, à l’instinct et à la vivacité d’esprit qui seuls peuvent répondre aux défis imposés par l’instantanéité !

De tels paris impliquent de pouvoir « sentir » la rencontre, de déceler dans l’impalpable quelques signes qui dicteront vos choix. Bannissez donc autant que possibles les matchs non diffusés ou que vous ne serez pas en mesure de regarder. L’idéal d’un pari en direct, que ce soit pour vos chances de gain ou votre plaisir de joueur, est bien d’assister en direct à la rencontre sur laquelle vous pariez !

Le gros atout du pari en direct : le Live Surebet

Le Surebet – vous savez, ce type de pari où vous gagnez quoi qu’il arrive via les côtes complémentaires provenant en général de deux bookmakers différents – prend une dimension toute particulière avec le Live. Voici comment cela fonctionne :

Vous devez d’abord repérer sur votre site de pari en ligne une côte qui voit un peu trop largement favori à vos yeux une équipe ou un joueur (ce type de pari marche difficilement avec le football où les matchs nuls sont trop fréquents, privilégiez donc le tennis, le rugby ou le basket). Vous pensez qu’il n’y aura pas de surprise dans le résultat mais que l’outsider peut accrocher durant un temps le favori de la rencontre. Commencez alors par parier sur cet outsider. Durant le match, si celui-ci résiste comme prévu durant un temps, la côte du favori va alors remonter (passant de 1,10 à 1,40 par exemple). C’est à ce moment-là que vous miserez sur le favori. La difficulté étant bien sûr de miser suffisamment tard sur celui-ci pour sa côte se soit élevée, mais suffisamment tôt pour qu’il n’est pas encore clairement pris le dessus sur l’outsider, au risque de voir sa côte chuter.

Voici un exemple pour illustrer plus précisément la pratique :

Djokovic rencontre sur gazon un joueur peu connu aux alentours de la centième place au classement ATP. La côte du serbe est de 1,10 quand celle de l’adversaire est à 15. Vous avez repéré cet outsider et pensez que son service dévastateur pourrait un minimum inquiéter le numéro 2 mondial sur gazon. Vous misez 10 euros sur ce joueur. Si cet outsider parvient à breaker Djokovic en début de rencontre, alors la côte de celui-ci pourrait remonter vers les 1,40 et vous miserez donc sur lui afin de mettre en place votre Surebet : vous serez gagnant quoiqu’il advienne (victoire de Djokovic ou de l’outsider).

Explication :

Vous avez misé 10€ sur une cote à 15,00, votre gain espéré est de 150€. Pour compenser, vous avez alors misé 150€/1,40 = 107€ à la cote d’1,40. Vous aurez donc misé en tout 117€ avec une garantie de gain de 150€ quelle que soit l’issue. Votre bénéfice sera donc quoi qu’il arrive de 33€ !