Comment se lancer dans les paris Basket ?

Les spécificités du basket

A l’instar du rugby, les scores nuls à l’issue du temps réglementaire sont très rares en basketball, les côtes proposant de tels résultats seront donc aussi grandes que risquées.

Par ailleurs, le fait d’évoluer à domicile ou à l’extérieur prend une part des plus considérables dans ce sport. Un critère à considérer donc avec la plus grande rigueur.

Enfin, les écarts souvent significatifs entre les équipes qui se rencontrent laissent peu de doutes quant à l’issue des rencontres, ce qui aura comme effet de ne voir les bookmakers ne proposer que des côtes très faibles voire dérisoires pour les vainqueurs, les surprises étant moins fréquentes que dans d’autres disciplines. Les paris ne vont alors plus tellement se porter sur les vainqueurs mais plutôt sur les écarts de points à la fin des matchs, les côtes devenant alors beaucoup plus intéressantes.

Les plus raisonnables des parieurs opteront sur les paris du type « gagne par au moins 10 points d’écart », quand les plus audacieux se tenteront à miser le nombre exact de points d’écart, s’offrant généralement des côtes allant de 10 à 20.

Les éléments à prendre en compte

La première chose à regarder chez une équipe qui s’apprête à jouer est assurément la composition de son effectif. En effet, en basket peut-être plus que partout ailleurs, la présence des joueurs clefs, « les franchise players », a un poids considérable sur le destin d’une rencontre. Certaines équipes étant totalement tributaires ou presque, de la présence de leur star (Cleveland avec Lebron James, Oklahoma City avec Kevin Durant). Leur disponibilité est donc à surveiller de très près.

Par ailleurs, il convient de se pencher avec attention sur le calendrier. D’une part parce que les équipes jouent parfois jusqu’à 4 fois l’une contre l’autre au cours d’une saison (si elles évoluent dans le même division), et qu’il y a souvent des enseignements à tirer des rencontres précédentes afin de déterminer qui possède un ascendant psychologique sur l’autre. D’autre part, il arrive parfois que les équipes, jouant régulièrement tous les 2 jours, fassent plus ou moins l’impasse sur un match joué à l’extérieur face à une équipe lui étant largement supérieure, si elle reçoit dans la foulée une franchise de son niveau. Aussi étrange que cela puisse paraître aux novices dans les paris baskets, ces calculs de la part des franchises sont fréquents, notamment en NBA.

Les matchs dont il faut se méfier

Certaines rencontres s’avèrent plus difficiles à décrypter que d’autres, surtout pour les néophytes en matière de paris basket. Evitez par exemple de vous pencher sur les play-offs si vous débutez, car il arrive très fréquemment que les franchises qui ont dominé les saisons régulières chutent au moment des phases finales. Globalement, toutes compétitions basées sur des phases finales, notamment les compétions internationales, s’avèrent bien plus illisibles que les championnats nationaux, qu’il s’agisse de la Pro A ou de la NBA. Si vous commencez dans le pari basket, privilégiez donc ceux-ci pour faire vos armes, vous vous frotterez plus tard, armés de votre expérience récemment acquise, aux incertitudes inhérentes aux grands rendez-vous !