Zoom sur les différents types de paris sportifs

Le pari simple

Qu’il s’agisse d’un match de football, de rugby ou de tennis, un pari simple concerne ce match et uniquement ce match.
Deux facteurs rentrent alors en compte pour savoir connaitre votre gain potentiel : votre mise que multipliera la cote de l’équipe ou du joueur sur lequel vous avez misez. Seul le résultat à l’issue de la rencontre, validé par une fédération officielle, tranchera sur votre gain ou votre perte.

Le simple mi-temps

Le principe est ici exactement le même sauf que seul le résultat établi à la fin de la première mi-temps (ou du premier set éventuellement) déterminera l’issue de votre pari.

Le pari combiné

Ces paris s’avèrent particulièrement intéressants si vous souhaitez augmenter substantiellement le gain potentiel de votre pari avec une mise moindre. En contreparties, les possibilités d’erreurs se retrouvent elles aussi sensiblement accrues puisqu’il suffit d’un seul mauvais pronostic pour que tout le pari soit perdu, même si par ailleurs vous aviez vu juste sur le résultat de dix autres matchs.
Ici, les gains se calculent en multipliant les côtes entre elles de chacun des évènements sur lesquels vous avez parié, dont ressort une côte qui sera celle en vigueur pour votre pari.

Ce type de pari a l’avantage de pouvoir se pratiquer en multisport en multipliant par exemple pêle-mêle les côtes d’un match de tennis, d’un de football et d’un autre encore de NBA.
Afin de diminuer les risque d’erreurs (mais aussi par la même occasion les gains potentiels, cette logique est implacable), de nombreux sites de paris sportifs proposent des paris combinés ajustés du genre « 3 sur 4 » ou « 3 sur 5 », de quoi vous laisser une petite marge d’erreur en cas de doutes trop prononcés quant à certaines rencontres.

Le pari avec handicap

Ce type de pari consiste à modifier les côtes de départ en attribuant un but supplémentaire par exemple à une équipe au moment du décompte du score final. Ainsi, une équipe largement supérieure à son adversaire du jour, verra sa faible côte « gonfler » si vous attribuez d’entrée un but supplémentaire à l’autre équipe ; le favori devra désormais scorer par deux fois pour gagner dans le terme de ce pari.

La chance double

Le principe de la chance double est de diminuer vos risques dans le cadre d’un match qui vous inspire de trop grandes incertitudes. Vous pourrez alors choisir deux résultats sur trois possibles lors d’un match de football entre « victoire le l’équipe à domicile », « match nul » et « victoire des visiteurs ». Là encore, les gains potentiels s’en retrouvent naturellement affaiblis.

Le score exact

Comme son nom l’indique, il s’agit ici de pronostiquer avec exactitude le score d’un match au cout de sifflet final. Si l’exercice s’avère délicat, les gains sont en contreparties souvent très élevés. Il peut dès lors être intéressant de réaliser plusieurs petits paris en sélectionnant deux ou trois scores différents.

Le Over/ Under

Plus facile que de trouver le score exact, ces paris offrent la possibilité de miser sur le nombre de buts inscrits au cours d’une rencontre. Afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté, les paris se font ici sur des « demis buts ». Ainsi, si vous parier qu’il y aura plus de 2,5 buts dans un match, vous empocherez vos gains à partir du moment où il y en aura au moins 3. A l’inverse, si vous misez sur le fait qu’il y en aura moins de 1,5, vous l’emporterez uniquement s’il n’y eut qu’un but d’inscrit au maximum.