FC Barcelone / Atletico Madrid ! #LaLiga

Le Barça flamboie : pas moins de 12 buts sur ses deux derniers matchs, dont 7 lors de sa dernière réception face aux valeureux écossais du Celtic

Ce Barça est une impitoyable machine offensive menée par un des plus beaux trio d’attaquants de l’histoire du football, sa déjà légendaire MSN ; ce Barça parait inarrêtable et tous les trophées lui semblent promis maintenant qu’il a, contrairement à l’an passé, acquis une certaine profondeur de banc. Oui, ce refrain souvent entonné par les supporters « culés » pourrait convaincre si l’on était guidé par quelque passion pour le club catalan et que l’on se refuse à regarder la vérité de ce match de plus près, à commencer par les failles côté barcelonais.

Le Barça n’a affronté qu’un club que l’on pourrait qualifier d’assez sérieux cette année, il s’agit de l’Athletic Bilbao contre lequel il éprouva le plus grand mal à s’imposer 1-0, sans parler de son improbable revers à domicile 1-2 face à la modeste formation d’Alavès. Alors oui, les barcelonais submergent tout sur leur passage une fois qu’ils ont ouvert les vannes, mais ils peinent parfois fortement à faire céder ses dernières et Dieu sait que celles défendues par l’Atletico sont parmi les plus insubmersibles.

L’Atletico Madrid, c’est 1 seul but encaissé toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, soit cinq rencontres. Mais les « colchoneros » n’ont pas qu’une défense de fer à opposer aux Barcelonais façon « autobus garé devant la surface », ils regorgent de bons joueurs de football, fins tacticiens autant que fins techniciens, de Saul Niguez à Koke en passant par Carrasco, qui s’avèrent redoutables, notamment en contre, lorsqu’il s’agit d’alimenter leur attaque supersonique désormais composée du duo français Antoine Griezmann et Kevin Gameiro, auxquels peuvent se suppléer l’éternel Fernando Torres ou le jeune prodige Angel Correa. Des français qui seront confrontés à d’autres puisque Samuel Umtiti prendra vraisemblablement place dans la charnière centrale barcelonaise pour son premier gros test.

A la vue de ce tableau, il s’en aurait fallu de peu pour que la balance ne penche du côté des « matelassiers » de Madrid mais il ne faut pas oublier que ces derniers ne sont pas imposés en terre catalane depuis plus de dix ans et que Messi, marchant littéralement sur l’eau depuis le début de l’année, saura certainement trouver l’inspiration si son équipe se retrouve mise en difficulté après avoir subi une contre-attaque éclair de la part des hommes de Diego Simeone.

Le verdict : match nul

La meilleure côte pour le prono d’Oliv’ : 4 sur Winamax

Gains potentiels pour une mise de 20 euros : 4 x 20 = 80 euros

Natursports / Shutterstock.com