Adil Rami

Son profil

Puissant et athlétique, Adil Rami est avant tout un défenseur de duel, qui n’a pas peur du contact, parfois rugueux, si besoin intimidant, il sait s’imposer autant au sol que dans le jeu aérien. Adepte du dépassement de fonction, ses chevauchées vers l’avant constitue parfois un réel apport offensif pour l’équipe. Bien que la relance fut un temps son principal point faible, il semble avoir fait de nettes progressions en la matière depuis qu’il évolue au FC Séville sous les ordres d’Unai Emery, tout juste intronisé nouveau coach du Paris Saint-Germain. Le physique impressionnant d’Adil, ainsi que son très bon jeu de tête, font du défenseur un danger pour des défenses adverses sur coups de pied arrêtés, lors desquels il n’est pas rare de le voir marquer.

Son parcours

Adil n’a pas suivi la voie classique des footballeurs professionnels, repérés très tôt par un centre de formation qui les ont préparé des années durant au plus haut niveau. Ayant fait toutes ses gammes à l’Etoile sportive fréjussienne, Adil évolue encore dans ce club de CFA à vingt-et-un ans, et complète ses revenus en tant qu’agent municipal auprès de la mairie de Fréjus. C’est dans cette situation peu commune pour un futur joueur international qu’il est repéré en 2006 par le Lille OSC qui finira par lui faire signer son premier contrat professionnel en 2007 alors que le défenseur évoluait depuis trois saisons en Championnat de France amateur.

Après quelques débuts au sein de l’équipe réserve, Adil est rapidement propulsé en équipe première où il ne tarde pas à s’imposer en tant que titulaire indiscutable.

Une importante blessure au genou lors du match d’ouverture de la saison 2007-2008 vient pourtant stopper sa folle ascension. Il retrouve les terrains quelques mois plus tard face à l’AS Nancy-Lorraine sans n’avoir visiblement rien perdu du niveau qu’était le sien. Il monte peu à peu en puissance et réussit son premier but parmi l’élite contre l’Olympique Lyonnais la saison suivante, en octobre 2008.

Après deux saisons pleines dans le Nord, Adil s’est imposé comme un des meilleurs défenseurs de Ligue 1 et les offres ne tardent à venir pour essayer de soutirer au club lillois sa jeune pépite. Les dirigeants du LOSC résistent même aux sirènes étrangères en refusant pas moins de 14 millions d’euros offerts par les Russes du Zénith Saint-Petersbourg.

Adil sera bien inspiré de rester quelques saisons de plus dans le Nord puisqu’il ponctuera son aventure lilloise d’un superbe doublé Coupe-Championnat lors de la saison 2010-2011 qui lui permettra d’être nommé dans l’équipe-type du championnat mais aussi de se voir convoqué régulièrement en Equipe de France.

C’est donc sur cette bonne note qu’il quitte la Ligue 1 pour rejoindre le championnat espagnol en signant pour le FC Valence. Son adaptation est immédiate et Adil s’illustre en marquant dès son premier match sous ses nouvelles couleurs. Des débuts en fanfare qui lanceront deux belles saison pour le français avant qu’un changement d’entraineur lors la saison 2013-2014 ne vienne tout remettre en cause.

Adil file donc au Milan AC en janvier 2014 où il réalise une seconde partie de saison de bonne facture, agrémentée de trois réalisations en championnat.

Après une seconde saison plus délicate, il retourne en Liga pour rejoindre l’entraineur qui l’avait recruté à Valence Unai Emery, au FC Seville. Bien lui en fera, puisqu’Adil remportera la Ligue Europa avec le club andalou au terme d’une belle saison pour le français.

Pourquoi parier sur Rami

Propulsé titulaire lors de cet Euro grâce à un concours de circonstances, certains de ses concurrents ne pouvant répondre présent, Adil a réalisé de belles prestations et démontré qu’il était capable de précieux apports offensifs, notamment en délivrant une merveille de centre pour Griezmann face à l’Albanie. Il se pourrait donc bien qu’il fasse la différence pour son retour de suspension lors de ces demi-finales, et les parieurs pourraient être inspirés de miser sur son jeu de tête.

Marco Iacobucci EPP / Shutterstock.com