Dimitri Payet

Son profil

Dimitri Payet est un footballeur doté d’une technique très au-dessus de la moyenne. C’est un joueur capable d’évoluer autant au poste de milieu offensif axial, dans le style un peu désuet de « numéro 10 », que sur les ailes, notamment à gauche, de façon à rentrer sur son pied droit. Très doué dans les duels grâce à une grande qualité de dribble et une redoutable accélération, il est aussi très réputé pour sa magnifique frappe de balle qui en fait notamment un excellent tireur de coup-franc. Il est également très à l’aise de son « mauvais pied », le gauche, avec lequel il n’est pas rare de le voir marquer.

Son parcours

Formé dans des petits clubs de son île natale, la Réunion, Dimitri débarque au centre de formation du Havre à 12 ans, le temps d’une furtive année et d’un essai infructueux qui le pousseront à revenir chez lui pour s’aguerrir dans le championnat réunionnais.

Il revient en métropole à l’âge de 18 ans en signant au FC Nantes et fait ses grands débuts chez les professionnels en 2005 face aux Girondins de Bordeaux. Il devient un élément incontournable de l’entrejeu des canaris dès la saison 2006-2007 en disputant pas moins de 33 matchs. Alors en pleine ascension sur le plan individuel, la relégation de son club en Ligue 2 à l’issue de la saison va le contraindre à rejoindre un autre club de l’élite, l’AS Saint-Etienne, pour quatre millions d’euros.

Après un début de saison très compliquée des Verts, il contribue largement à une fin d’exercice extraordinaire qui conduit le club à la cinquième place du classement. Dimitri s’affirme comme un joueur de premier plan, goûte aux joutes européennes à travers la Coupe de l’UEFA et se signale à travers de brillants coup d’éclat comme son triplé face au RC Lens en août 2010 ou son coup-franc victorieux dans le derby face aux lyonnais à peine un mois plus tard. Autant de prestations de haut vol qui lui ouvrent les portes de l’Equipe de France.

Il continue sa progression en rejoignant durant l’été 2011 les champions en titre lillois pour une dizaine de millions d’euros.

Deux saisons probantes, le temps de découvrir la Ligue des Champions et de boucler un exercice 2012-2013 en affichant l’impressionnante statistique de 12 buts et autant de passes décisives en Ligue 1.

Convoité de toute part, il signe à l’Olympique de Marseille en 2013 pour un peu plus de dix millions d’euros. Il n’y restera là encore que deux ans en affichant une toujours aussi belle régularité avec l’obtention du titre de meilleur passeur de la saison 2014-2015 avec pas moins de 17 passes décisives.

Vient ensuite le temps de sa première expérience à l’étranger avec la signature pour le club londonien de West Ham moyennant une quinzaine de millions d’euros cette fois-ci. Dimitri va alors atteindre un niveau d’excellence que peu lui soupçonnaient. Le natif de la Réunion éclabousse littéralement de son talent la Premier League, pourtant réputé pour être le championnat le plus difficile au monde. Ses extraordinaires prestations lui valent d’intégrer la très convoitée short-list des nominés pour le titre de Meilleur joueur de l’année en Premier League.

Pourquoi parier sur Payet ?

Dimitri Payet est incontestablement devenu l’homme fort des Bleus en l’espace de quelques matchs.

Deux bijoux de coup-franc face à la Russie et le Cameroun en match de préparation puis deux autres chefs d’œuvre durant cet Euro face à l’Albanie et surtout face à la Roumanie qui offrit à la France trois points inespérés, ont propulsés Payet au rang de star nationale. Son incroyable forme du moment pourrait bien inciter les parieurs à voir en lui le futur meilleur buteur de la compétition.

Photo Par joshjdss (West Ham United Vs Manchester City) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons