Blaise Matuidi

Son profil

Doté d’un physique pas particulièrement impressionnant pour un milieu de terrain à vocation plutôt défensive, Blaise Matuidi détonne surtout par son incroyable volume de jeu. Endurant et possédant un grand sens de l’anticipation, il s’avère être un atout formidable dans le travail de récupération. Ses qualités de passe et, de plus en plus, son sens du but, l’amène à se projeter davantage vers l’avant depuis quelques saisons.

Son parcours

La trajectoire de Blaise Matuidi est celle d’un homme qui a su ne pas brûler les étapes, tout en n’interrompant jamais son irrésistible ascension vers les sommets.
Sorti du prestigieux centre de pré-formation de l’INF Clairefontaine, et alors que la très réputée formation lyonnais le convoite, Blaise part faire ses première armes à Troyes à l’âge de quinze ans. Il y découvre la Ligue 1 trois ans plus tard et s’impose déjà, sa majorité à peine atteinte, comme un titulaire au sein d’une formation de l’élite. Au terme de deux saisons abouties, nombreuses sont les écuries à lorgner sur le natif de Toulouse, dont le grand Milan AC, mais c’est vers le Forez, à Saint-Etienne que Blaise décidera de poursuivre sa progression.

Intronisé immédiatement comme titulaire indiscutable dans l’entrejeu stéphanois, il glanera même le brassard de capitaine au bout d’une saison. Il surnagera dans un collectif en peine lors des deux saisons suivantes, luttant pour le maintien mais connaissant par ailleurs les joies des joutes européennes avec un honorable parcours jusqu’en 8e de finale de la Coupe de l’UEFA. Ses prestations remarquées lui valent une première convocation en équipe de France de Laurent Blanc.

Après une quatrième et dernière saison avec les Verts, où il sera élu meilleur joueur du club d’après les supporters, Blaise, courtisé par un florilège de grands clubs européens, choisit d’aller au PSG qui est alors à son image, en pleine mutation, désireux de changer de dimension et pétri d’ambitions. Faisant parti de la première vague de transferts du PSG version QSI, certains dans la direction paraissent douter de ce joueur acquis grâce à l’insistance du coach Kombouaré. Pourtant, une fois de plus, Blaise va très vite faire l’unanimité aux côtés de Momo Sissoko et de Thiago Motta. Toujours pas de titre cependant lors de cette première saison parisienne qui s’achève sur la seconde marche du podium. Blaise a pris une telle ampleur, qu’il est même nommé, en l’absence d’Hugo Lloris, capitaine d’un soir de l’Equipe de France face à L’Uruguay en 2013.

Les premiers trophées ne vont pourtant pas tarder, dès l’année suivante avec l’arrivée sur le banc du stratège italien Carlo Ancelotti et sur le terrain de grandes stars du ballon rond comme Thiago Silva ou Zlatan Ibrahimovic. Au cours de cette année, puis des trois suivantes sous les ordres de Laurent Blanc, Blaise va accumuler les trophées avec le PSG : 4 championnats, 3 Coupes de la Ligue et 2 Coupes de France ; les récompenses individuelles en étant nommé deux fois dans l’équipe-type de Ligue 1, mais aussi quelques moments de gloire comme ses buts en Ligue des Champions face au FC Barcelone.

Pourquoi parier sur Matuidi ?

Matuidi a incontestablement pris une nouvelle dimension en équipe de France depuis plus d’un an. Parfaitement à l’aise dans le système de Didier Deschamps aux côtés de Paul Pogba, il a été autant décisif lors des neuf derniers matchs avec les Bleus, inscrivant quatre buts et délivrant deux passes décisives, qu’il ne l’avait été au cours des cinq années précédentes, soit depuis ses débuts sous le maillot tricolore. L’Euro viendra assurément en point d’orgue de cette superbe série et il est bon à parier que l’on y verra un Matuidi décisif.